Site logo
Site logo
myExtraContent1
myExtraContent2

D'Arzew à.....

Site logo
Site logo
Site logo
Site logo
myExtraContent3
myExtraContent4
myExtraContent5

LA PECHE PROFESSIONNELLE
(Chronique de Robert GROSS parue dans l’Echo de l’Oranie)



De nombreux pêcheurs professionnels d’Oranie ont fui l’Algérie, en 1962, avec leurs embarcations, minuscules coques de noix sur la mer, emportant leur famille et le peu qu’ils avaient pu sauver du désastre.

Se dirigeant le plus souvent vers les côtes Espagnoles les plus proches, ne disposant d’aucun instrument de navigation, ils finirent par gagner Port Vendres ou Séte.

Avec le courage qui les caractérise ils commencèrent une vie nouvelle avec toutes les difficultés du monde.

Parmi eux une famille en provenance d’Arzew s’est fait une place dans le port de La Ciotat : Les LUBRANO-FIORENTINO.

C’est la démonstration de l’esprit d’entreprise et des valeurs pionnières à travers des générations de Pieds-Noirs, ici comme là-bas.

Juillet 1996, la famille a baptisé le dernier de ses bateaux de pêche avec tout le cérémonial et la joie que cela apporte (parrain Fabrice FIORENTINO, marraine Marina LUBRANO)

Cette nouvelle unité est équipée des appareils de recherche de poissons et de navigation les plus modernes du moment.

Comme les lieux de pêche sont de plus en plus éloignés du port d’attache, une grande cale réfrigérée et une machine à confectionner la glace complètent le tout.

Arrivée d’Arzew en 1962, cette famille s’installait à La Ciotat avec le bateau ”Marie-Françoise” seul bien rescapé de là-bas où ils pratiquaient la pêche à la madrague.

Cette pêche n’éxistant pas en métropole, ils durent se reconvertir au lamparo.



Les eaux du golfe de La Ciotat étant poissonneuses, leur courage et leur volonté sans bornes, ils firent de très bonnes pêches de telle sorte que rapidement ils purent acquérir un bateau plus grand “Le Saint Léon”.

Les années étant fastes et le travail récompensé par un prix du poisson convenable, ils purent ensuite acheter en Bretagne une plus grosse unité “Le Kersato”.



En 1974 ils firent construire leur premier bateau selon leurs plans et le baptisèrent “Ville d’Arzew”



Les bateaux précédents ayant été désarmés ils achetèrent une unité comparable au “Ville d’Arzew”, “Le Fétiche”, lui même désarmé en 1995 avec la mise en service du “Ville d’Arzew II”.



Les fondateurs de la compagnie de pêche sont actuellement à la retraite ou nous ont, malheureusement, quittés.

Aujourd’hui ce sont les fils et petits-fils qui sont à la barre, Antoine et Francis LUBRANO, Jean-Louis et son fils Alain FIORENTINO, l’esprit pionnier ne les a pas quittés au fil des générations, bien au contraire.

Les “Ville d’Arzew” et “Ville d’Arzew II” font la fierté de ce groupement de pêche Arzewien.

Une autre famille arzewienne a connu une réussite identique dans la même activité, mais dans le port de Port Vendres où a été inauguré en 2003 leur dernière unité baptisée "OUD FRASCO", avec pour capitaine Gérard MARTINEZ fils d'André

Souhaitons leur de bonnes prises de thons, dorades, sardines et anchois pour amortir les lourds investissements qu’ils ont consentis.



Du “VILLAGE CARTON” à SAINT-CYR

Né à Arzew, faubourg “Tourville”, quartier plus connu sous le nom de ”Village Carton” où ses grands-parents familièrement appelés “Tio Antonio” et “Tia Fabiana” exploitaient une épicerie prés de l’école,
Antoine-Roch ALBALADEJO , dont les parents demeuraient à Oran
(Delmonte), son père étant employé aux C.F.A., fréquenta l’école primaire de ce quartier où excellait un maître du nom de JUAN.

Après de brillantes études secondaires au collège Ardaillon, il choisit la carrière des armes et se forma à l’Ecole Militaire.

Au sein de la Légion Étrangère il s’imposa pour terminer au grade de Général de Brigade (Promotion du 4.12.1994), ce qui ne l’empêcha pas de s’adonner à l’écriture et d’éditer, entre autres livres, “
Vol de pumas sur Caracas”.

Aujourd’hui à la retraite il se consacre à sa famille et trouve encore le temps de s’engager dans la vie associative puisqu’il préside l’Association des Anciens d’Ardaillon et participe aux réunions annuelles des Delmontois et parfois à celles des Anciens du Cours Complémentaire d’Arzew, en souvenir de sa ville natale.




Le Général avec son épouse Dany (photo aimablement transmise par "Delmonte mon quartier")

L’ENVOL

Fils d’Elisabeth TOURNUT, petit fils de Marc, Bruno DECROP est né à Arzew le 10 Novembre 1960.

Suivant l’exemple de son grand-père il obtient très jeune (17 ans) son brevet de pilote avion.





Entré dans la vie active après des études à Tarbes et Montpellier, il exerce au sein de la société Turboméca.

En secret il poursuit un rêve, que fit également son grand-père à son âge sans pouvoir le réaliser à cause de la seconde guerre mondiale, devenir pilote de ligne.

Avec courage et détermination il prépare et acquiert, tout en travaillant, les brevets nécessaires au pilotage d’avions commerciaux.

Résidant à Mayotte il commence à voler professionnellement, assurant le ravitaillement des îles.

Puis, pour le compte d’Air-Austral, il devient pilote de ligne.

Aujourd’hui, à quarante six ans, il a gravi tous les échelons pour devenir Commandant de Bord, réalisant du même coup son rêve et celui de son grand-père dont il était la fierté.



Hélas la grande faucheuse aura emporté Marc avant qu’il ne puisse partager un vol avec son petit fils Bruno.


Des "JARDINS" au GOLFE DU MEXIQUE


Fils d’une famille de 8 enfants, André RUZ s’est élevé aux Jardins. Il débuta sa vie professionnelle comme apprenti chez Raymond VICENTE, plus connu sous le sobriquet de “Ramonet” au Salon Mondial.
A l’exode, André, employé dans un petit salon de coiffure à Béziers, rencontrera son épouse institutrice, et ils se marièrent en 1965.
Il part ensuite à Lyon, où, après un passage dans la société Rhone-Poulenc il créer son propre salon au centre ville.


Lyon


Deux enfants Naissaient Stephan et Siegfrid.
Mais son souhait était de revenir sur la côte. Après avoir vendu Salon, Maison, Il ouvre un très beau Salon à Antibes. Christine obtient sa mutation. Tout va Bien.


Antibes


La santé d’un de ses enfants nécessitant une importante intervention par un éminent cardiologue américain et cela sur plusieurs années, André et son épouse vendent à nouveau tout leur biens et partent s’installer à Houston au Texas où il recommencent à Zéro.
Christine entre dans un lycée et deviendra directrice.
André trouve un emploi dans un grand salon dont il devient vite le manager. Puis il ouvre son propre salon de coiffure.


Houston. La devanture du salon


Rez de chaussée et un étage pour une superficie de 500 m2 Hommes et Femmes.
30 employés dont 2 cireurs de chaussures.
Soins de la peau, SPA, Bronzage, Manucure, Massage, avec cabine individuelle pour chaque client.


Au fond l'escalier d'accès à l'étage, au 1er plan une cabine



A la réception André


Le fils aîné d’André, Stéphan, marié à une française, et papa de 2 petites filles, est directeur de lycée à Houston. Le cadet Sigfrid, ingénieur, a épousé une américaine; Ils ont un garçon et une fille et vivent à Denver au Colorado.
Quant à notre ami André il coule une retraite tranquille et méritée sur les bord du golfe du Mexique.


André, Christine et leur 4 petits enfants



Jacques LEMOULINIER


Né le 30 septembre 1944 à Arzew, accouché par le Docteur Miquel-Maillé

Etudes primaires à Arzew puis de la 6eme au bac Sciences-ex au lycée Lamoricière d’Oran



Etudes supérieures à la fac de médecine de Strasbourg de 1963 à 1975



Thèse le 02/07/1975


Ouverture du 1
er cabinet médical à Lorient en 1976

Médecin chef du service diététique du Centre de Thalassothérapie de Quiberon (Centre créé par Louison Bobet), en 1978
8 années de fonction à ce poste où il devient le médecin de nombreuses vedettes qui fréquentent assidument le Centre.



Nombreuses émissions de télé et de radio, écriture d’un 1
er livre

Puis un an à Paris dans le secteur de la nutrition

Installation à Cannes, écriture de plusieurs autres livres et création d’un logiciel de nutrition « Le nutritionniste » encore commercialisé dans les cabinets médicaux

Break de quelques années par rapport au cabinet médical et, de 1995 à 2002 conférences pour la formation de praticiens à des techniques de médecine esthétique et de nutrition mises au point par lui et commercialisées par un fabriquant

Conseils à des promoteurs pour la réalisation de centres de thalassothérapie à Antibes, Casablanca, Nice (ce dernier ne sera pas réalisé)

Depuis 2003 nouveau cabinet à La Réunion….en attendant la retraite.

Entre temps Marié et père de 5 enfants.